Accueil du site > Voyages > Sicile 2005 > 6. Monreale - Segesta

6. Monreale - Segesta

jeudi 16 février 2006.


Passage obligé et hyper touristique, Monreale se mérite... surtout sous la pluie ! D’abord quitter Palerme... Pas facile en heure de pointe, surtout que les Siciliens... Mais bon, on en sort ! Direction la Conqua D’oro et son bijou architectural.

Arrivés avec la cohorte des touristes encapuchonnés, nous commençons par la basilique. Construite au XII siècle par Guillaume II, c’est un joyau de l’art arabo-normand. La superficie de mosaïques est énorme, pas un espace n’échappe à ces petits carreaux de faïence colorée.

JPEG - 79.9 ko
L’arche de Noé

Le tout est très chargé, mais on s’amuse à découvrir une véritable bande dessinée de l’ancien testament.

JPEG - 99.7 ko
Notre 3ème Pantocrator

Le cloître est lui aussi remarquable. Il est entouré d’une colonnade double dont chaque colonne est différente des autres et décorée de mosaïques.

JPEG - 79 ko
Vue du cloître

Dans un angle, une fontaine réputée de jouvence permet à Françoise de retomber en enfance... (Le tout, c’est d’y croire)

Nous décidons de quitter Monreale et de nous diriger vers Scopello en passant par Castellamare del Golfo.

JPEG - 81.7 ko
Vue de Castellamare

Le tout se fait sous une pluie persistante. Scopello est un ancien petit port thonnier désaffecté, au bord d’une grande zone naturelle. Du village, la vue est magnifique, mais là aussi l’humidité et le froid l’emportent sur notre émerveillement. Nous reprenons la route vers Segesta.

JPEG - 75.6 ko
Scopello

Et quelle route ! Sur la carte, c’est facile, mais la réalité est tout autre. Très vite la route rétrécit, puis devient boueuse, défoncée, quasi inexistante. Plus moyen de faire demi-tour avec notre motorhome, il faut continuer sur une véritable piste défoncée. Nous ne rions pas car à certains endroits le danger est réel. Nous pensons déjà au tracteur qu’il faudra pour nous extirper de ce bourbier. Heureusement, nous parvenons, sans casse, à sortir de ce mauvais pas. Juste à l’heure pour la fermeture de Segesta. Pas grave, un parking nous accueillera pour la nuit et il nous reste de quoi dîner somptueusement : apéro, entrée de crudités et spaghetti au thon.

Bonne nuit !

Répondre à cet article



  • Statistiques des visites:
  • 12 aujourd hui
  • 16 hier
  • 67096 depuis le debut
  • Suivre la vie du site RSS 2.0

  • SPIP
  • Squelette et feuille de style adaptés par André Petithan. Créateur : IENSP