Accueil du site > Sénégal > Carnet de voyage 2008 > 04. 25 décembre 2007

04. 25 décembre 2007

samedi 9 février 2008.


Bagages, petit déjeuner, embarquement. Nous démarrons à l’heure prévue (ce sera d’ailleurs l’une des dernières fois…) et passons par le lac Rose. La route est assez longue, mais surtout le car est très lent. Le lac Rose, très touristique, est une étendue d’eau proche de la mer à très forte teneur en sel (350gr par litre). M. Sarr et M. Mbow (professeur qui nous a rejoint pour l’occasion) donnent les explications nécessaires. De nombreux vendeurs de souvenir sont là, comme dans tous les endroits touristiques où il y a des toubabs. Enfin, c’est le long ruban de macadam qui va nous amener à Malem-Hodar : Mbour, Fatick, Kaolack et Kaffrine sont les principaux points de passage.

JPEG - 64.1 ko
Pique-nique vers Fatick

Arrêt pour un pique-nique, puis, en début de nuit, arrêt forcé à Kaffrine parce que le chauffeur est épuisé : 15 minutes de repos et absorption d’une mixture à base de jus de pain de singe pour le chauffeur ; danse et djembé pour les jeunes. On repart. De plus, depuis Kaolack (mais cela se gâte encore après Kaffrine), la route n’est plus qu’une succession de trous et de nids de poule, rendant la circulation très difficile pour ces véhicules quasiment dépourvus de suspension. On zigzague donc entre les trous.

Il fait nuit depuis longtemps lorsque nous arrivons à Malem. Environ 200 personnes nous attendent (la plupart depuis 16 heures) pour fêter notre arrivée. La télévision grand écran offerte par le projet fonctionne. Nous apercevons l’antenne parabolique, décorée des drapeaux belges et sénégalais et frappée du sigle Malem-Auder.

L’accueil est bien sûr chaleureux. Tout le groupe est invité à une danse et personne ne se fait prier. Les précieuses caisses de matériel sont déchargées et entreposées dans le bureau du principal. Heureusement le tout ne dure pas trop longtemps car tout le monde est fatigué. Arrivée à la maison des professeurs où tout le monde va dormir la première nuit. Nous prenons encore un repas. M. Diop a fait réaliser des nappes et des draps de lit brodés au nom du projet Malem-Auder ! Les chambres sont impeccables ; la nuit est bonne mais trop courte.

La suite du voyage par ici

Répondre à cet article



  • Statistiques des visites:
  • 12 aujourd hui
  • 16 hier
  • 67096 depuis le debut
  • Suivre la vie du site RSS 2.0

  • SPIP
  • Squelette et feuille de style adaptés par André Petithan. Créateur : IENSP