Accueil du site > Voyages > Le Loiret > Ouzouer-sur-Loire 2005

Ouzouer-sur-Loire 2005

samedi 27 mai 2006.


En août 2005, nous avons décidé de nous échapper une petite semaine dans le Loiret, région que nous ne connaissions pas du tout.

Ouzouer-sur-Loire a une position assez centrale dans le département. Coincé entre la Loire et la forêt d’Orléans, le village est situé à une quarantaine de km d’Orléans et à autant de la limite sud-ouest du département. Orléans, Gien, Briare, Montargis, la forêt sont les pôles touristiques du département. Quatre voies d’eau le sillonnent : la Loire, le Loiret, le canal de Briare et le canal (déclassé) d’Orléans.

Nous avons eu le temps de découvrir superficiellement l’ensemble de ces pôles. Juste de quoi nous donner l’envie de retourner dans la région en juillet 2006. Nous en reparlerons plus tard.

Quelques images en attendant...

JPEG - 89.1 ko
La Loire à Ouzouer

Ici, la Loire est sauvage. Son lit est très large, mais peu profond à cette époque de l’année : nous avons vu des gens traverser le fleuve à pied. Il y a de nombreux endroits où de véritables plages sont disponibles. Les berges sont sauvages et l’on devine qu’en cas de crue, le niveau peut monter dangereusement. Des digues existent d’ailleurs un peu partout, la circulation y est tolérée à allure très modérée.

JPEG - 90.8 ko
Sully

A une dizaine de kms au nord d’Ouzouer, un des rares châteaux du département sur la Loire, le château de Sully. Le château de Sully-sur-Loire, avec ses hautes tours et ses douves profondes, est un superbe exemple de forteresse médiévale. Il fut édifié à la fin du XlVe siècle sur un site qui, depuis l’époque gallo-romaine, commandait l’un des rares franchissements de la Loire. Plus d’infos sur le château ici

La ville de Sully, quoique fort touristique, est agréable, surtout lors du grand marché hebdomadaire.

Entre Ouzouer et Sully, un GR, praticable à vélo, longe le fleuve.

JPEG - 80.2 ko
St-Benoît sur Loire

Un peu plus au nord, toujours sur les bords de Loire, l’abbaye de Saint-Benoît est superbe. La photo est prise à partir de l’autre côté de la Loire où une digue accessible aux voitures permet de rejoindre Sully.

L’abbaye, fondée à Fleury vers 630, vécut d’abord sous la règle de saint Colomban, un moine irlandais, puis adopta très vite la règle des moines écrite par saint Benoît, Italien qui vécut de 480 à 547, le futur "Patriarche des moines d’occident".

Peu de temps après avoir adopté la règle de saint Benoît, les moines de Fleury entreprirent d’aller chercher les restes de son auteur abandonnés dans son tombeau par les moines du Mont Cassin chassés par les invasions lombardes et réfugiés à Rome. Plus d’infos sur Saint-Benoît ici

La suite de l’article

Répondre à cet article



  • Statistiques des visites:
  • 12 aujourd hui
  • 16 hier
  • 67096 depuis le debut
  • Suivre la vie du site RSS 2.0

  • SPIP
  • Squelette et feuille de style adaptés par André Petithan. Créateur : IENSP