Accueil du site > Voyages > Sicile 2005 > 8. Noto - Siracusa

8. Noto - Siracusa

jeudi 16 février 2006.


Lever tôt, le bruit de la mer n’y est pas pour rien !

Le soleil se décide à paraître pour notre plus grand plaisir. Après un petit déjeuner léger, nous nous dirigeons vers Noto.

C’est un petite ville très particulière. Elle a été construite en 1693, suite à un séïsme qui détruisit Noto antica, à une vingtaine de kilomètres de là. Ses quartiers sont répartis en trois étages : les plus modestes en bas, les plus riches en haut. Son architecture homogène est baroque. Malheureusement, de nombreux échafaudages cachent beaucoup de ses trésors, y compris son duomo, effondré en 1996.

JPEG - 81.9 ko
Noto

Au hasard des ruelles, nous entrons dans une église où deux jeunes étudiantes siciliennes nous convient à une visite guidée. Nous ne comprenons pas tout mais leur dynamisme fait le reste. Bon souvenir.

JPEG - 91.4 ko
Balcon à Noto

Nous y découvrons un petit magasin de disques et achetons un cd d’airs siciliens typiques.

Il est temps de rejoindre Siracusa. Nous y arrivons avant midi et nous installons dans le parking Von Platten (ça ne s’invente pas...) : presque au centre, calme et confortable, pas cher. Vue imprenable sur Notre-Dame des Larmes et, surtout carillon plusieurs fois par jour.

JPEG - 34.2 ko
Notre-Dame des Larmes

Une bonne douche nous (re)met en forme. Nous prenons le bus en direction du centre historique et de la presqu’île d’Ortigia que nous parcourons en tous sens. Le duomo est très beau, étrange construction baroque sur des colonnes doriques.

La fontaine d’Aréthuse, source d’eau douce à quelques mètres de la mer, offre une halte reposante.

JPEG - 41.5 ko
La presqu’île d’Ortigia

Le temps reste beau mais la mer est forte, ce qui nous vaut de beaux coups d’oeil sur les vagues déchaînées à l’assaut des digues.

JPEG - 72 ko
Ortigia

De retour vers notre motorhome, nous nous arrêtons à Notre-Dame des Larmes, sorte de pyramide en béton. Plus kitsch que ça, tu meurs. Rapide visite pour découvrir d’étranges cérémonies d’hommages à Jean-Paul II récemment décédé.

Nous décidons de nous offrir un bon resto : le Janico, pas facile à trouver mais super (Merci le Routard). Nous y dégustons un buffet d’antipasti, des spaghetti aux anchois et moules, des poulpes, un mille-feuilles de poissons, fromages et vins. Le retour se fait à la boussole... Pas besoin de nous bercer. Merci quand même au carillon de Notre-Dame des Larmes.

Répondre à cet article



  • Statistiques des visites:
  • 14 aujourd hui
  • 25 hier
  • 65649 depuis le debut
  • Suivre la vie du site RSS 2.0

  • SPIP
  • Squelette et feuille de style adaptés par André Petithan. Créateur : IENSP