06. Nantes - Blain

mercredi 23 juillet 2008.


6 juillet

Lever à 7 heures (Qui parle de vacances ?) Nous démarrons après un bon petit déjeuner en longeant le château des ducs de Bretagne pour ensuite remonter le Cours des 50 otages qui, en fait, recouvre l’Erdre, rivière qui mène au canal proprement dit.

JPEG - 117 ko
L’Erdre à la sortie du Cours des 50 Otages

A peine 2 km après le départ, dans Nantes encore, Françoise fait une lourde chute sur un revêtement de sol mal pensé. Contusion au coude, au genou. Plus de peur que de mal. Ouf.

Redémarrage courageux. Quelques kilomètres pour reprendre confiance. La sortie de Nantes est assez simple car fléchée mais on ne voit que rarement l’Erdre dont les rives sont le plus souvent privées. Quelques chemins de terre aussi. Petit marché à Chapelle-sur-Erdre puis long passage sur départementale pour arriver à Nort-sur-Erdre. Nous arrivons enfin au canal proprement dit !

JPEG - 110.3 ko
Françoise à la carte

Chemin en sable compacté de bonne qualité et assez récemment entretenu mais chaque écluse présente un raidillon à gravir en gravier très gros et au damage inégal. Pénible et assez dangereux. Nous retrouvons un groupe de jeunes Français qui nous a dépassé à Chapelle-sur-Erdre. Quelques kilomètres plus loin, notre premier pique-nique. Déjà 35 km de chemins assez difficiles et même vallonnés au départ. La fatigue commence à se faire sentir. Notre manque d’entraînement est aussi en cause… La journée aura été sèche mais venteuse.

En grimpant un de ces raidillons en gravier, nouvelle chute de Françoise, plus légère mais pas bonne pour le moral…

Blain approche. Nous y arrivons après une étape de 57 km parcourus à une moyenne de 13,4 km/h. Ce jour-là, le tour de France affichait, en Bretagne aussi, 43,8 km/h de moyenne. (Chacun son métier ! Françoise).

Souper dans un petit resto au bord du canal.

Répondre à cet article



  • Statistiques des visites:
  • 1 aujourd hui
  • 27 hier
  • 64231 depuis le debut
  • Suivre la vie du site RSS 2.0

  • SPIP
  • Squelette et feuille de style adaptés par André Petithan. Créateur : IENSP