Accueil du site > Voyages > Sicile 2005 > 7. Segesta - Noto

7. Segesta - Noto

jeudi 16 février 2006.


Puisque nous logeons quasiment sur le parking du temple, nous sommes bien à l’heure pour l’ouverture... Juste avant les cars de touristes.

Deux visites possibles : le temple en lui-même et le site (escarpé) du théâtre. Nous optons pour le site et décidons de ne pas attendre le bus qui conduit au sommet de la colline. Erreur car cela grimpe sec et nous mettons un temps certain pour arriver dans le théâtre, juste avant (quand même) une horde d’allemands ! De là, vue magnifique sur la vallée et le temple.

JPEG - 83.8 ko
Le temple de Segesta

Nous redescendons à notre aise, dépassés par un couple de personnes nettement plus âgées mais plus alertes que nous... Notre orgueil en prend un petit coup mais bon...

Petit café (serré) à la cafétéria avant de reprendre la route.

Direction Agrigento et sa vallée des Temples. On retrouve des routes et autoroutes qui nous amènent à bon port assez rapidement.

L’arrivée à Agrigento est impressionnante : la route passe entre les temples et nous débarquons au milieu d’une zone d’une extrême richesse historique.

Le site d’Agrigento, à l’écart de la ville moderne se présente comme une crête de plus ou moins deux kilomètres de long, en pente légère. On parcourt une succession de temples et de ruines, tous plus intéressants les uns que les autres.

JPEG - 71.8 ko
Agrigento

Gavés de ces merveilles architecturales, nous décidons de faire l’impasse sur le centre de l’île : Enna, Caltanissetta, Caltagirone... autant de lieux qui attendront un prochain passage... Une semaine, c’est bien sûr insuffisant pour découvrir toutes les richesses de cette île. Direction Syracuse avec un arrêt à Noto.

Passage par Comiso et Ragusa. Nous décidons de loger à Noto Lido/ Marina, au bout du lungomare, cher aux Siciliens. Personne à cette saison, c’est interdit aux "auto caravan", mais nous nous installons face à la mer.

JPEG - 69.6 ko
Noto lungomare

Souper : apéro (he oui), pâtes aux champignons- pesto + lardons... Un régal. Le vin sicilien en plus !

La mer assez forte accompagne notre sommeil de son roulis continu. Réveil tonique assuré au matin.

Répondre à cet article



  • Statistiques des visites:
  • 14 aujourd hui
  • 25 hier
  • 65649 depuis le debut
  • Suivre la vie du site RSS 2.0

  • SPIP
  • Squelette et feuille de style adaptés par André Petithan. Créateur : IENSP